Une astuce de communication

http://etauro.com/militaris/8335 Allez, c’est l’été, il fait chaud, je suis en vacances (niark niark), alors je vais le faire court.

forex nasıl para kazanılır Aujourd’hui, je vous présente une petite astuce de communication, déjà évoquée sur Nioutaik.

http://orpheum-nuernberg.de/?bioede=bin%C3%A4res-trading-demokonto&b19=94 Elle est trés simple à mettre en oeuvre : lors d’une discussion, il suffit de répéter les derniers mots de votre interlocuteur sur un ton interrogatif. Et c’est tout. Voici un exemple librement adapté d’une discussion en soirée :

http://free3dmaxmodels.com/tag/3ds-max-models-free-download/page/3/ – (Un pote) Salut !
– (Moi) Salut ! (ça n’a pas encore commencé)
– Tu sais que je suis allé voir le dernier Harry Potter hier ?
– Harry Potter ? (C’est parti)
– Oui, je suis allé au cinéma avec Germaine, on s’est bien amusé, et ensuite, on est allé prendre un pot avec des amies à elles.
– Des amies ?
– Oui, on avait rendez vous avec elles après la séance. On a testé ce nouveau bar qu’ils ont ouvert, tu sais ?
– Un bar ?
– Purée ! Tu verrai le prix des consommations, c’est monstrueux !
– Monstrueux ?
– etc.

macedonian dating sites canada Note : Désolé pour cet exemple pathétique, je n’ai rien trouvé de mieux.

Guida gratis opzioni binarie Miglior trader opzioni binarie Opzione binaria demo Opzioni binarie conto demo Piattaforme trader http://nlst-usa.com/?trere=quali-sono-le-migliore-societ� ƒÂƒ� ‚ƒ� ƒÂ‚� ‚ƒ� ƒÂƒ� ‚‚� ƒÂ‚� ‚�-di-opzioni-binarie Quoiqu’il en soit, vous pouvez faire durer la conversation trés longtemps comme ça. Avec un peu d’entraînement, vous pourrez faire parler quelqu’un pendant des heures presque sans dire un mot. L’avantage, c’est que cette technique ne met personne mal à l’aise, comme le ferait la technique du silence. Seul risque : l’autre aura trés vite l’impression (justifiée ?) que vous vous payez sa tête.

http://www.sugaredstyle.com.au/?seltork=Australian-online-money-making-without-investment-sites&a65=b7 Je vous avait prévenu que ça serait court. À la prochaine 🙂