Le guide ultime du travailleur à domicile

Le télétravail est à la mode. De plus en plus de personnes, dégoûtées par les embouteillages et souhaitant profiter de la vie au maximum, voudraient  go here commencer le travail à domicile. Vous aussi, peut-être ? Quels sont les bénéfices du travail à domicile ? Comment se lancer, ou convaincre son employeur ? Quel fonctionnement adopter, et outils utiliser ? Comment rester motivé et ne pas sombrer dans la solitude et l’isolement ?

Moi même  source site travailleur à domicile depuis de nombreuses années, d’abord en tant qu’employé puis en indépendant, je vous ai concocté ce guide dans lequel vous trouverez les réponses à vos questions.

Pourquoi travailler à domicile

http://carbonbikerepair.com.au/?encifkodf=cos-%C3%A8-il-trading-binario&e51=59 Pourquoi travailler à domicile ? Nous avons tous des raisons différentes. Pour ma part, je me suis lancé parce que je voulais être maître de mon emploi du temps et de mes horaires. D’autres le feront pour éviter les embouteillages ou le temps de transport. En fait,  enter site les bonnes raisons ne manquent pas pour avoir envie de travailler à domicile.

  • Maîtriser ses horaires et son emploi du temps
  • Perdre moins de temps dans les transports
  • Éviter le stress des embouteillages ou des transports en commun
  • Être autonome dans son organisation
  • Profiter du confort de votre domicile
  • Passer plus de temps avec votre famille / vos enfants
  • Éviter les petits-chefs et les collègues désagréables
  • Pouvoir travailler sans être interrompu
  • Polluer moins
  • Pouvoir travailler dans des endroits farfelues ou différents
  • Éviter la routine
  • Travailler avec des entreprises étrangères
  • Ne plus être obligé de déménager en cas de délocalisation

Excitant, non ? Mais attention, loin du fantasme, le travail à domicile ne représente pas que des avantages. Derrière se cachent également  go des contraintes et des risques qu’il faut bien évaluer avant de se lancer, sous peine de déchanter trés vite. J’en parle un peu plus bas.

Le télétravail est-il pour moi ?

La bonne nouvelle, c’est que le travail à domicile n’est pas réservé à quelques cas exceptionnels. Même si la France est trés en retard dans son adoption du travail à distance, d’autres pays ont intégré cette pratique de manière beaucoup plus importante. En Finlande et en Belgique, par exemple, le taux de télétravailleurs dépasse les 30%. De plus, grâce aux technologies de l’information,  click il n’a jamais été aussi facile d’effectuer un travail à distance tout en restant en contact avec son équipe ou ses managers.

À part pour les métiers qui réclament nécessairement votre présence physique, les obstacles au travail à domicile sont surtout dans votre tête. En fait, si vous avez un emploi de bureau, un métier de création intellectuelle, ou travaillez derrière un ordinateur,  24option com demo vous êtes un bon candidat au travail à distance.

Mais même si vous aviez la possibilité de travailler à domicile,  http://www.cilentoescursioni.it/?kiskwa=operazione-binaria-trading&c6b=63 est-ce que cela vous conviendrait vraiment ? Aurez-vous la discipline pour vous lever tous les matins ? Saurez-vous éviter le piège de l’isolement ? Pourrez-vous garder votre bonne humeur sans collègues avec qui prendre votre pause-café ? Êtes-vous capable d’être autonome et de vous organiser ? Pourrez-vous maîtriser les outils informatiques qui vous permettront de rester en contact avec vos clients ou collègues ?

Encore une fois, je ne dis pas ça pour vous décourager. Mais pour les nouveaux travailleurs à domicile, constater l’écart entre le fantasme et la réalité est parfois douloureux, et mieux vaut s’y préparer.

Si vous pensez encore que le télétravail est pour vous, félicitations. Nous allons maintenant voir comment nous lancer.

Travail à domicile, comment se lancer ?

Il y a plusieurs solutions à étudier pour celui qui veut se lancer dans le travail à domicile. La méthode la plus radicale, c’est de devenir indépendant. Beaucoup de professions libérales ne prennent pas la peine de payer un loyer pour un bureau et travaillent à domicile avec joie.

Mais vous n’êtes pas obligé de vous mettre à votre compte pour bosser de chez vous.  follow url Les employeurs sont de plus en plus sensibilisés au télétravail, et vous pouvez trés bien négocier un accord de travail à distance avec vos responsables.

Par ailleurs, travailler à domicile ne signifie pas forcément que vous ne mettrez plus les pieds dans l’entreprise. Si vous démarrez le télétravail dans le cadre de votre emploi actuel, il est tout à fait possible (et même recommandé) de  follow link commencer par du temps partiel. Pourquoi ne pas commencer par une journée, le mercredi ou le vendredi ? Si l’expérience est concluante, vous pourrez l’étendre à un mi-temps, voire plus en fonction de vos envies et de vos contraintes.

Attention, il faut savoir que  opcje binarne top 10 ce n’est pas parce que vous êtes télétravailleur que votre statut change. Seul votre lieu de travail est modifié, vous continuez à disposer des mêmes droits que les autres salariés : salaire, congés, formations, durée de travail, etc.

Il existe aussi une solution intermédiaire, qui consiste à travailler à temps partiel, et à créer une activité à côté, par exemple sous le statut d’auto-entrepreneur. Cela dit,  description for dating site examples créer une entreprise ne doit pas s’entreprendre à la légère. Si votre seul but est de pouvoir bosser depuis chez vous, cette solution est à rejeter.

Enfin, méfiez vous des employeurs filous qui vous demanderont d’adopter vous même le statut d’auto-entrepreneur et de leur facturer votre salaire.  Cette pratique est illégale, il s’agit de salariat déguisé, et est totalement déloyale à votre égard. Si votre employeur a l’outrecuidance de vous faire cette proposition, riez-lui au nez et menacez de lui coller une inspection du travail aux fesses, cela devrait le calmer. En fait, appelez quand même l’inspection du travail, car d’autres collègues, qui ne lisent pas Palsambleu, se sont peut-être laissé avoir avant vous.

Convaincre votre employeur de vous laisser travailler à distance

Il faut savoir qu’en France, le télétravail pour les salariés est réglementé. Voici quelques règles qui devront être respectées dans le cadre de la mise en place de votre accord de télétravail :

  • Vous restez salarié de l’entreprise
  • Vous avez les mêmes droits que les autres salariés
  • Vous devez recevoir une charge de travail équivalente à cele des autres employés
  • Le télétravail s’exerce sur la base du volontariat pour les deux parties, ce qui signifie que votre employeur ne peut pas vous forcer à travailler à distance
  • Avec réversibilité possible pour chacun, ce qui signifie que vous ou votre employeur pouvez décider d’annuler votre accord de télétravail à tout moment
  • Votre employeur doit vous former, et vous rencontrer régulièrement
  • Votre employeur assume vos frais professionnels

Vient maintenant la partie la plus difficile : convaincre votre employeur. Si celui-ci est sensibilisé au télétravail, cela devrait bien se passer. Mais s’il est de la vieille école, vous allez devoir négocier finement pour tirer votre épingle du jeu. Attendez-vous à trois objections principales de sa part :

  1. Peur d’une baisse de votre productivité
  2. Peur de la perte de contrôle et de difficultés de management
  3. Peur de votre isolement

Voici les bons arguments pour convaincre et rassurer votre employeur.

1) Peur de la baisse de votre productivité

Beaucoup d’employeurs ont peur que leurs employés travaillant à domicile se laissent distraire ou se relâchent, et deviennent moins productifs. Voici quelques éléments à mettre en avant pour contrer cette objection.

D’abord, sachez qu’une étude réalisée par l’Institut de Médecine Environnementale (IME), montre que la productivité au travail diminue directement dés que le stress augmente. En d’autres termes, le bon stress n’existe pas. N’hésitez pas à mettre en avant à quel point vous seriez moins stressé, et donc plus productif, en travaillent à domicile.

D’autres recherches montrent la quantité d’interruptions que nous subissons chaque jour, et le temps passé à se replonger dans une activité ensuite. À domicile, le nombre d’interruptions sera beaucoup moins important, et votre productivité s’en ressentira trés fortement.

Expliquez que les fois ou vous avez du travailler à domicile (maladie, problèmes de transport, etc.) vous vous êtes senti beacoup plus productifs et avez abattu une somme de travail considérable, et que vous aimeriez bien retenter l’expérience.

Enfin, proposez à votre employeur de définir ensemble des mesures concrètes de contrôle de votre productivité, et de définir une période de test de deux ou trois mois pendant laquelle vous travaillerez à domicile un jour par semaine. Évidemment, vous prendrez soin, durant cette fameuse période, de vous défoncer au travail pour que les chiffres soient sans équivoque : à la maison, vous êtes vraiment plus productif et efficace. Mis devant le fait accompli, il faudra à votre manager beaucoup de mauvaise foi pour refuser la prolongation de cette expérience.

2) Peur de la perte de contrôle

Beaucoup de managers ne sont pas trés à l’aise avec le management par objectif, et préfèrent pratiquer le contrôle permanent présentiel. En clair, ils n’osent pas laisser à leurs subordonnés l’autonomie d’atteindre les objectifs qu’ils leurs fixent, et préfèrent leur confier des tâches au coup par coup.

Proposez à votre employeur de vous fixer des objectifs clairs pour chaque journée que vous passerez à travailler chez vous. Expliquez que votre poste de travail sera configuré pour que vous soyiez joignable à tout moment, et définissez là encore des mesures concrètes de contrôle de votre productivité.

Montrez à votre manager les avantages que lui va en retirer : au lieu de perdre des heures à être sur votre dos, il lui suffira de vous confier quelques objectifs, et de s’assurer qu’ils ont bien été atteints. Que de temps et d’efficacité gagnés.

Enfin, insistez sur le fait que l’accord de télétravail peut être interrompu à tout moment sur sa décision, et que par conséquent le risque est minime.

3) Peur de votre isolement

Comme nous le verrons plus loin, l’isolement est l’un des plus gros risques qui guettent le travailleur à domicile, et les employeurs en sont en général conscient. Il y a toutes les chances pour que votre manager refuse votre accord de télétravail par peur que vous vous déconnectiez de l’entreprise et de vos collègues.

Là encore, proposez une expérience sur un temps prédéterminé, et expliquez par quels moyens vous allez rester en contact avec l’entreprise (voire plus loin). Insistez également sur le fait que vous souhaitez de toute manière pouvoir être présent dans l’entreprise au moins un jour par semaine, pour rencontrer vos collègues de visu et faire régulièrement le point sur votre situation. Je vous conseille de choisir le vendredi, car les vendredis sont toujours plus cool que les autres jours de la semaine.

Les outils à utiliser

Ça-y-est ! Vous avez décidé de devenir télétravailleur, et vous avez convaincu votre employeur. Nous allons maintenant jeter un petit coup d’œil aux outils que vous pouvez utiliser pour rester en contact avec vos collègues et travailler hors de l’entreprise. Si vous n’êtes pas le premier télétravailleur de votre entreprise, les chances sont grandes pour que des outils de travail à distance soient déjà en place, vous n’avez plus qu’à vous former à les utiliser. Mais si vous défrichez le terrain, il est intéressant d’avoir une liste d’outils pour démarrer.

Attention, de nouveaux outils naissent et meurent chaque jour, et d’innombrables logiciels existent pour tous les besoins. Renseignez-vous autour de vous, avant de faire votre choix.

Travailler n’importe où, tout simplement

Même si vous pouvez travailler de chez vous depuis n’importe quel bon vieux pc, je vous recommande d’utiliser un ordinateur portable dés le départ. Cela vous permettra de pouvoir effectivement travailler n’importe où sans avoir à reconfigurer votre poste de travail à chaque fois. En déplacement professionnel, dans le train ou au bar en face, vous serez content d’avoir tous vos outils à disposition.

Par ailleurs, la plupart des smartphones proposent maintenant des fonctionalités de routeurs wifi, c’est à dire que vous pouvez configurer votre téléphone, qui accède au réseau 3g, pour agir comme un modem wifi, et accéder au web même quand aucune borne wifi n’est accessible. Génial, non ?

Stocker, partager et synchroniser des fichiers

Dropbox est un service simple et intuitif qui permet de stocker vos fichiers sur un serveur distant, et de les synchroniser de manière transparente sur différentes machines (y compris des smartphones). Vous aurez également la possibilité de partager des fichiers avec d’autres personnes, de travailler sur des répertoires communs, ou de rendre des fichiers publics et accessibles via n’importe quel navigateur. Le service est gratuit jusqu’à 2 go d’espace disque. Dropbox fournit également un service dédié spécifiquement aux entreprises, avec une gestion plus fine des équipes, une sécurité renforcée, un plus grand contrôle sur la gestion des partages de fichier, plus d’espace disque, etc.

Avant d’utiliser ce genre de service, vérifiez toutefois que vous ne violez pas la politique de confidentialité de votre entreprise.

Rester en contact

Bien sûr, les forfaits téléphoniques sont beaucoup moins onéreux aujourd’hui, mais rien de tel qu’un véritable outil de vidéo-conférence pour ne pas perdre de vue vos collègues et responsables, et rester joignable en cas de besoin. De nombreuses alternatives existent, mais Skype reste la plus répandue. Grâce à cet outil, vous aurez la possibilité de chatter ou de passer de véritables coups de fil, et même d’avoir de la vidéo si vous disposez d’une bonne webcam.

Je vous recommande également d’investir dans un bon casque micro, pour bénéficier d’une qualité de transmission suffisante.

Collaborer à distance

Il existe de nombreux outils qui permettent aux équipes dispersées de centraliser la gestion d’un projet commun. L’un des plus récents, et qui offre des fonctionnalités trés intéressantes, est Trello. Trello est un outil de gestion de projet collaboratif qui peut être assigné pour assigner des tâches à différentes personnes, à indiquer qui travaille sur quoi, partager des fichiers et des calendriers, gérer des deadlines. Il est de plus trés visuel et intuitif, ce qui facilite grandement son adoption.

Emails, calendriers, documents, etc.

Peut-être avez-vous l’habitude d’utiliser Gmail pour gérer votre messagerie, ou Google docs pour écrire des documents. Savez-vous que vous pouvez utiliser ces outils pour le compte de votre entreprise ? Google propose en effet des services d’intégration afin que vous puissiez utiliser ses applications dans un cadre professionnel.

Il existe de nombreux autres outils en fonction des besoins, tous les lister serait impossible. Toutefois, vous trouverez votre bonheur avec une recherche telle que « outils télétravail » ou « remote working tools ».

Les pièges à éviter

On l’a dit plus tôt, travailler à domicile n’est pas sans risque ni contraintes. S’il n’est pas attentif, le nouveau télétravailleur risque de tomber dans quelques pièges qui pourraient bien le dégoûter de ce qui est pourtant une formidable opportunité. Voici quelques conseils sur les principaux problèmes que vous pourriez rencontrer, et comment les éviter.

Comment ne pas se laisser distraire et rester productif

Lorsqu’on travaille à domicile, l’un des risques est de céder aux nombreuses distractions qui nous entourent et de voir sa productivité fondre comme neige au Soleil. Sans personne pour vous surveiller, il faudra vous discipliner vous-même pour résister aux tentations que constituent télé, musique, livres, jeux vidéos, frigo rempli, chat qui dort, etc.

Si vous avez du mal à rester concentré, un excellent moyen de vous aider à resister, c’est de rendre la tentation difficile à satisfaire. Par exemple, débranchez votre console de jeu, rangez-là dans un carton et enfouissez là au fond d’un placard. Ainsi, vous serez moins tenté de jouer « juste 5 minutes ». Idem, installez un logiciel de contrôle parental qui bloque Facebook, Twitterou tout autre site sur lequel vous avez l’habitude de traîner. Vous y connecter deviendra beaucoup plus contraignant.

Vous pouvez également utiliser la technique du Pomodoro. Elle consiste en l’utilisation d’un minuteur pour alterner des périodes de pause et de temps de travail.

Enfin, vous pouvez vous forcer à travailler moins. Si vous vous laissez beaucoup distraire et terminez votre journée à 18h, pourquoi ne pas décider de bosser au maximum en éliminant toute distraction pour finir à 15 ou 16h ? Vous aurez ensuite le temps de pratiquer toutes les activités de loisir que vous voulez, mais sans la culpabilité associée.

Comment rester motivé et réussir à se lever tous les matins

Votre bureau est à quelques mètres de votre lit. Vous n’avez qu’à chausser vos pantoufles et faire trois pas pour vous y affaler. Aucune contrainte extérieure ne viendra vous forcer à être à votre poste de travail à l’heure prévue. Là encore, votre seule arme contre la perte de motivation et la tentation de la grasse matinée, c’est la self-discipline.

Je vous recommande de vous créer une routine, qui vous aidera à démarrer votre journée à l’heure. Se lever tous les jours à la même heure et suivre le même rituel n’est pas difficile quand c’est une habitude.

Soyez également trés ferme avec vos horaires de travail. Décidez d’une heure après laquelle il n’est pas envisageable que vous ne commenciez à travailler. Profitez-en pour décider d’une heure après laquelle vous ne pourrez pas continuer à travailler.

Convenez avec votre responsable que vous aurez une vidéo-conférence de 5 minutes tous les jours à 9h15 (par exemple) pour définir vos missions et objetifs de la journée. Ainsi, vous serez de toutes manières obligé de vous lever (et de vous habiller).

Comment continuer à distinguer vie professionnelle et vie personnelle

Lorsqu’on travaille chez soi, il est souvent plus difficile de distinguer vie professionnelle et personnelle. Votre bureau n’est jamais qu’à quelques pas, les mails professionnels arrivent sur votre smartphone, y compris les week-ends. Ce n’est pas une situation trés saine.

Il est important que vous arriviez à faire la distinction entre la vie familiale et le boulot, ou chacun de ces aspects risque d’interférer avec l’autre. Commencez par définir clairement une zone de travail physiquement limitée chez vous, qui sera uniquement dédiée à cet emploi. Si vous avez l’espace nécessaire, créez une pièce réservée à votre travail. Sinon, installez votre bureau quelque part, et limitez-y vos activités professionnelles.

Mieux vaut également utiliser deux forfaits téléphonique séparés : un pour le téléphone personnel, un pour le professionnel. Ce dernier sera éteint le soir et week-end, pour vous empêcher de consulter sans cesse appels, sms et emails pros.

Soyez également trés ferme sur vos horaires de début et de fin de travail. Ne prenez pas d’appels persos pendant la journée, et faites comprendre à votre entourage que quand vous bossez, vous bossez.

Comment éviter les parasites qui s’imaginent que vous avez plein de temps libre

Votre entourage, parlons-en, justement. De nombreuses personnes s’imaginent que parce que vous êtes à la maison, vous êtes disponible. Certains membres de votre entourage auront peut-être du mal à comprendre que ce n’est pas parce que vous êtes à domicile que vous n’êtes pas en congé, et ne verront pas le mal à vous interrompre à tout moment pour n’importe quelle raison.

Comme je l’ai dit, vous ne pouvez pas laisser votre vie personnelle trop interférer avec votre travail. Il faut donc bien faire comprendre à ceux qui vous sollicitent que même si vous êtes présent physiquement, vous n’êtes pas disponible. Vous êtes au travail. À vous de poser clairement les limites, et d’en discuter avec ceux qui auraient des difficultés à le comprendre.

Comment ne pas sombrer dans l’isolement

Nous en arrivons maintenant au principal risque encouru par les travailleurs à domicile : l’isolement. Travailler de chez soi veut parfois dire que vous ne verrez personne de toute la journée. Aucun collègue à qui parler. Personne pour échanger les potins récents ou la dernière blague de toto. Personne à qui poser une rapide question technique ou demander une information.

Certaines personnes le vivront sans aucun problème, et trouveront dans cette solitude un moteur de productivité important. Mais pour d’autres, cet isolement sera une grande source de stress et peut vite tourner au cauchemar. Voici quelques conseils pour surmonter ce problème.

D’abord, rappelez vous que vous êtes nomade. Vous n’êtes pas obligé de travailler de chez vous, vous pouvez également vous installer dans un café local, à la bibliothèque, ou dans n’importe quel lieu public qui offre un minimum de confort. Vous pouvez également vous renseigner sur l’existence d’espaces de co-working à proximité de chez vous. De plus en plus nombreux et populaires, ces structures vous proposent un lieu de travail à la carte et partagé moyennant une cotisation qui reste en général trés abordable.

Vous pouvez également inviter ou vous déplacer chez des amis, eux-même télétravailleurs, pour partager une journée de travail chez l’un ou chez l’autre. Si la solitude vous pèse, arrangez-vous au moins pour manger le midi avec des collègues ou connaissances disponibles.

Organisez avec votre responsable des vidéo-conférences régulières, pour rester en contact avec vos collègues et ne pas être laissé de côté. Enfin, si vous êtes indépendant, ne négligez pas de développer votre réseau professionnel : inscrivez-vous à des conférences, suivez des formations, participez à des soirées d’échanges professionnels, rejoignez une association ou un syndicat, etc. Mais surtout, évitez de rester isolé.

N’oubliez pas de vous éclater

Ma dernière recommandation aux nouveaux télétravailleurs sera : « n’oubliez pas de vous éclater ». Des millions de personnes rêveraient d’être dans votre situation, vous avez la possibilité d’accéder à un confort de vie impensable pour les générations précédentes, et les possibilités sont infinies. Ne faites pas l’erreur de considérer votre chance comme quelque chose de banal. Voici quelques idées pour vous donner un peu d’inspiration, mais votre imagination est la seule véritable limite.

Vous pourriez travailler dans des conditions extrèmes : partez en randonnée et sortez votre laptop lorsque vous aurez atteint le point de vue le plus incroyable. Prenez une photo et envoyez-là à vos collègues pour les faire enrager.

Partez en voyage, louez un appartement en Espagne, en Thaïlande, à la montagne ou n’importe où ailleurs, travaillez durant la journée et visitez le soir et le week-end.

Travaillez quand vous en avez envie. Levez-vous tôt pour bénéficier du calme et de la sérénité des premières heures, quand tout le monde dort encore. Ou installez-vous dans un bar bondé avec une bonne chopine à portée de main.

Pliez votre emploi du temps à vos désirs. Passez le mercredi avec vos enfants, et rattrapez votre retard le soir ou le week-end.

Si vous êtes célibataire, ou vivez avec un partenaire également mobile, rendez votre location, et installez vous à l’autre bout du monde, vivez pour quelques euros par jour, et économisez des sommes folles par an, tout en vivant une vie de patachon.

Ou travaillez comme tout le monde, aux horaires de tout le monde, et appréciez pleinement le bonheur de pouvoir siroter votre propre café et de sentir à vos pieds vos pantoufles préférées.

Bref, vous l’aurez compris, les possibilités de profiter de la vie sont énormes ! Le travail à domicile, populaire dans de nombreux pays, n’en est qu’à ses débuts en France. Ne laissez pas quelques obstacles vous démotiver. Vous verrez, le jeu en vaut vraiment la chandelle.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *