Physiologie et état d’esprit

http://blogs.hostipy.com/bioper/1577 De nos jours, pratiquement tout le monde sait que notre état d’esprit a une influence sur la posture que nous adoptons. Regardez vous la prochaine fois que vous serez déprimé. Vous vous verrez courbé, replié, vous marcherez en traînant des pieds et en regardant par terre. En revanche, lorsque vous êtes joyeux, vous vous déplacez d’un pas alerte, vous vous tenez droit, le torse bombé, et votre regard se porte au dessus de l’horizon.

click En fait, votre esprit influence tout votre corps, vos expressions faciales, vos mouvements, votre respiration, votre maintien, etc. D’où les expressions « S’effondrer de tristesse », « Sauter de joie », etc.

http://www.dalelast.com.au/piskodrele/firyue/2616 En revanche, ce qui est moins connu, c’est que votre état corporel influe lui aussi directement vos émotions. En fait, s’il est impossible de ressentir une émotion sans voir un changement sur la physiologie, il est inversement vrai qu’il est impossible de changer sa physiologie sans répercussions sur l’état d’esprit.

http://www.romagnamotorsport.it/?binarnewe=guadagnare-con-la-borsa-online&66d=ba Si vous recherchez un moyen simple, rapide et efficace de manipuler le ressenti de vos émotions, en voici un : Il vous suffit d’adopter la physiologique caractéristique d’un état interne, et cet état sera bientôt le votre.

Lutter contre le stress, la fatigue ou la déprime

Lorsque vous êtes déprimé, votre corps s’affaisse, vos épaules tombent, vous courbez la tête et votre regard se dirige vers le sol, vous respirez faiblement, vos mouvements sont ralentis et peu marqués.

La prochaine fois que cela vous arrivera, tentez l’expérience suivante : adoptez la posture de quelqu’un plein de vigueur et d’optimisme. Tenez vous droit, rejetez les épaules en arrière, redressez la tête et regardez au loin, au dessus de l’horizon. Respirez profondément, et même si vous n’en avez pas la moindre envie, souriez jusqu’aux oreilles. Marchez quelques instants d’un pas vif. Vos mouvements doivent être souples, fluides et puissants.

Je veux bien être pendu si vous ne sentez absolument aucune amélioration de votre état. Normalement, presque immédiatement, votre vision du monde sera transformée et deviendra moins noire et pessimiste. Votre sentiment d’inutilité et de renoncement s’estompera, pour laisser place à une envie de sourire réellement.

Bien entendu, je ne dis pas que toute trace de tristesse disparaîtra. Simplement, vous pouvez êtes certain que votre manière de percevoir le monde deviendra un peu moins négative.

Même si vous êtes complètement déprimé, au bout du rouleau, le fait de sourire jusqu’aux oreilles vous fera vous sentir mieux. Cela peut paraître stupide, mais c’est un fait.

Si vous souffrez de stress, prenez quelques secondes pour passer en revue mentalement les muscles de votre corps. Vous vous aperceverez qu’ils sont durs et inutilement tendus. Essayez de relâcher les épaules et le cou, au besoin massez les, et faites quelques étirements. Dés que votre corps sera moins tendu, vous même vous sentirez beaucoup moins stressé.

Si vous ressentez une forte fatigue, comportez vous comme si vous débordiez d’énergie. Adoptez la position que vous prenez lorsque vous vous levez en pleine forme le matin. Parlez d’une voix forte, bien timbrée et rythmée, redressez la tête, tenez vous droit, et vous verrez l’énergie vous revenir petit à petit.

L’effet d’incorporation

Vous qui me lisez, peut-être doutez vous qu’une simple posture puisse exercer autant d’influence sur l’état d’esprit ? Je n’ai qu’une recommandation : faites l’expérience. Là, tout de suite, levez-vous, et adoptez la posture d’une personne pleine de pouvoir et de puissance, fière et sûre d’elle. Vous constaterez qu’à ce moment précis, votre confiance en vous devrait nettement s’améliorer..

Sachez que la relation entre état physiologique et état mental à été mise en évidence par des psychologues1, qui lui ont donné le nom d’effet d’incorporation (ça, c’est pour que vous puissiez frimer en soirée).

Dans son livre pouvoir illimité, Anthony Robbins explique qu’en adoptant exactement le même état physiologique qu’une autre personne, il parvient même à ressentir les mêmes choses qu’elle.

Si vous voulez adapter votre physiologie, voici les éléments à prendre ne compte :

  • watch La posture globale, le maintien : Êtes vous debout, assis, couché ? Vous tenez vous droit ou courbé ? Comment est votre port de tête ? Cessez de regarder vos pieds, l’idéal est de vous tenir droit, les épaules en arrière, le regard portant loin vers l’horizon.
  • click L’allure : C’est la manière dont vous marchez et vous déplacez. Ne traînez plus des pieds, marchez d’un pas vif et alerte.
  • https://www.mccarthyarchitecture.com/indigose/11529 La respiration : Une respiration profonde est bénéfique, elle aide à la circulation de l’air dans le sang, oxygène les muscles et favorise la digestion.
  • get link L’expression faciale : C’est là qu’il est le plus facile de lire les émotions, alors, n’oubliez l’importance de la bonne humeur.
  • source link Les gestes : Vos gestes ne doivent plus être saccadés, ou nerveux. Adoptez des mouvements souples, amples, et précis.

J’espère vous avoir convaincu de l’influence que peut avoir votre physiologie sur votre état d’esprit. Alors, si vous ne vous sentez pas bien dans votre tête, essayez déjà d’être mieux dans votre peau. Comment faire ? Cela sera traité dans un autre article 😉

  1. Strack, Martin et Stepper en 1988, Stepper et Strack en 1993, Tom, Petterson, Lauu, Burton et Cook en 1991, etc. []
Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *