Petite introduction au développement personnel

Puisque ce blog à pour sujet le développement personnel, autant commencer par exposer la vision que j’en ai. L’expression en elle-même est vague, et désigne tout un ensemble de techniques trés diverses, mais partageant des objectifs communs : se connaître, s’épanouir, se réaliser, donner un sens à sa vie, accéder au bonheur, bref, autant de buts louables mais si vagues. Je laisse à d’autres1 le soin de traiter le sujet de manière globale, ils le feront avec infiniment plus de talent que moi.

J’entends aborder le sujet de manière plus spécifique, mais aussi plus pratique. A mon sens, on parle de développement personnel dés que l’on entreprend un travail sur soi dans le but de devenir meilleur. Cela consiste en tous les petits efforts que l’on fait chaque jour, dirigés vers un but ultime : pouvoir se retourner sur sa vie le jour de sa mort, et se dire « je suis satisfait de ma vie et je n’ai rien à regretter ».

Qu’est-ce que le développement personnel ?

Je précise qu’il ne s’agit pas de penser à sa mort à chaque moment de la journée. Le développement personnel est une voie, un chemin spirituel que l’on choisit d’emprunter et qui va poser les principes directeurs de sa vie. C’est un tuteur sur lequel on pourra s’appuyer, et auquel on pourra se référer au besoin dans les moments difficiles.

Dés que l’on parle de spiritualité, on a tendance à imaginer des moines tibétains méditant pendant des mois tout nu sans manger assis sur des clous en haut d’une montagne. Ceci est particulièrement vrai dans notre société qui accorde un crédit trés important aux apparences extérieures et aux choses matérielles, et dans laquelle le développement de l’esprit est trop souvent abandonné aux religions, aux charlatans et aux sectes. Mais choisir d’emprunter cette voie ne nécessite pas de changer radicalement ses habitudes, ni de quitter son boulot pour partir élever des moutons dans le Périgord. Il s’agit plutôt d’adopter un état d’esprit permanent, qui petit à petit peu changer la vie sans pour autant chambouler l’existence.

Il existe de nombreuses approches du développement personnel. Certaines font appel aux religions, à la psychologie, à la médecine douce, aux thérapies, etc. Je ne prône aucune technique en particulier, pas plus que je ne dénigre un quelconque culte. Je suis personnellement athé, mais entend respecter les croyances de chacun. Je pense que mes idées relèvent surtout du bon sens, et je les espère la plupart du temps universelles.

Pourquoi emprunter cette voie ?

Les champs d’application sont trés vastes. Vous pourrez gagner en aisance relationnelle, en faculté d’organisation et de gestion du temps, en confiance en vous, en autorité, en charisme, en équilibre psysique et mental, en spiritualité, en créativité, en courage, et j’en passe.

Décider d’emprunter cette voie est immensément profitable. Ca l’a été pour moi, et j’en tire les bénéfices chaque jour. J’y ai gagné un corps en bonne santé, une aisance sociale que j’étais loin d’avoir il y a quelques années (et qui est encore trés améliorable), un certain regard sur les choses qui me permet de relativiser mes problèmes. J’ai pu gommer nombre de mes défauts (et il en reste !), je connais mes forces, mes faiblesses et mes limites. La liste est longue, les bénéfices sont multiples, et chacun pourra trouver une aide préciseuse pour améliorer sa vie.

Tout ça c’est bien joli, mais qu’est-ce que je dois faire ?

Si vous espériez une recette miracle, je vais vous décevoir : Il n’y en a pas, et ceux qui prétendent le contraire sont des charlatans (mais vous pouvez commencer par lire ce blog régulièrement 😉 ). Le développement personnel nécessite le courage d’accepter que vous détenez l’entière responsabilité de vos actes et de votre vie. La bonne nouvelle, c’est qu’il est toujours possible de changer. Même si vous êtes timide à l’extreme, vous pouvez devenir social (je le sais, je l’ai fait). Si vous êtes craintif, vous pouvez devenir sûr de vous. Si vous n’avez pas d’autorité, vous pouvez l’acquérir. Mais ne croyez pas que cela se fera en trois mois. C’est un travail qui se fait sur le long terme, et qui demande des efforts, mais le changement est à ce prix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *