J’adore recevoir des compliments, pas vous ? J’aime qu’on me flatte, qu’on me dise que ce que je fais est bien, qu’on m’encourage par des paroles élogieuses qui valorisent mon travail ou mon comportement. Quoi de plus motivant qu’un petit mot d’encouragement et de reconnaissance ?

Je suis loin d’être un cas isolé. L’Homme est un animal social, que l’instinct grégaire pousse à vivre en groupe et entretenir un minimum d’interactions sociales. Communiquer avec d’autres membres de son espèce est un besoin primaire nécessaire à la survie1, au même titre que les besoins physiologiques (manger, boire, dormir, etc), et qui se traduit par l’envie irrépressible de gagner l’estime de ses congénères, preuve de son acceptation au sein de la tribu.

La reconnaissance, un besoin vital

Quand quelqu’un vous offre un compliment, il vous signifie que vous existez à ses yeux et que vous êtes dignes de considération. Ce faisant, il vous donne la reconnaissance dont vous avez besoin pour assouvir votre besoin d’appartenance au groupe.

La satisfaction d’un besoin provoque toujours une émotion positive. Dans ce cas, l’assouvissement provenant d’une source extérieure, à savoir l’auteur du compliment, c’est vers lui que sera dirigée cette émotion. C’est ce qui vous donne cette bouffée de gratitude lorsqu’on vous fait l’honneur de reconnaître votre mérite. Plus le besoin est fort à la base, et plus le plaisir sera intense, et plus le sentiment de reconnaissance sera marqué.

Comment faire plaisir ?

La question que je pose est la suivante : si dispenser des louanges sincères peut apporter tant de plaisir, pourquoi ne nous exécutons pas plus souvent ? Réfléchissez : quelle est la dernière fois que vous avez complimenté votre conjoint ? Et vos amis ? Comment pouvez vous désirer recevoir des paroles élogieuses alors que vous même en êtes si avare ? Un vieux précepte dit « Agis envers les autres comme tu voudrais qu’ils agissent envers toi ». Cette règle s’applique ici : si vous voulez créer du plaisir et du bohneur autour de vous, dispensez vos compliments avec largesse.

Attention ! Je ne parle pas de flatterie. Il n’y a rien de plus pénible que les flagorneries hypocrites qui ne visent qu’à s’attirer la bienveillance et les faveurs. Vous devez être sincère, vos louanges doivent venir du coeur. Cela nécessite un entraînement pour apprendre à voir ce qui est bien au lieu de se focaliser sur ce qui l’est moins. Attachez vous aux qualités des autres, pas à leurs défauts. Voici une parole de Ralph Waldo Emerson qu’il est bon de méditer :

Tout homme m’est supérieur en quelque matière, c’est pourquoi je puis m’instruire à son contact.

En chaque personne, il y a quelque chose que vous pouvez trouver digne de considération. Faites l’effort d’aller au délà des apparences, soyez curieux de découvrir la vraie personnalité des gens. Trés souvent, les vraies qualités ne se remarquent pas au premier coup d’oeil.

Soyez honnête, n’admirez pas des choses qui n’ont pas lieu d’être. Si vous soulignez par un compliment un aspect positif de la personalité d’une personne, vous avez toutes les chances de voir cette qualité s’exprimer encore plus vivement. Vous aidez votre interlocuteur à prendre conscience de ses qualités. Mais si vous complimentez à tort et à travers, vous n’apportez plus aucune information utile à l’autre pour l’aider à s’améliorer.

Le pouvoir des compliments

Si votre femme a préparé un délicieux repas, dites-le lui, rien ne lui fera plus plaisir. Si votre mari s’est couvert de cambouis en rangeant le garage, montrez lui que vous reconnaissez ses efforts, et vous le verrez arborer un air béat. Si votre enfant a pris l’initiative de ranger sa chambre, félicitez-le chaleureusement, et vous augmenterez vos chances de le voir recommencer plus souvent. Si un de vos collègues à brillé lors d’une réunion, faites lui part devant témoin de votre admiration, vous vous assurerez sa reconnaissance et sa gratitude.

Bien des problèmes de couple viennent du fait que les conjoints ne reconnaissent pas assez les mérites de l’autre. Et pourtant, une parole positive, un encouragement peuvent provoquer des miracles. Ayez-donc toujours un mot positif aux lèvres, ne soyez pas avare de louanges, restez honnêtes, et vous vous attirerez la sympathie, la considération, et le respect des autres.

  1. Voir la pyramide des besoins de Maslow []

Vous n'avez pas encore partagé cet article ? C'est le moment :

Partager sur Facebook

Les commentaires sont fermés.