L’art de la pause avec Workrave

Dans mon article sur les problèmes de santé liés à l’ordinateur, j’ai parlé de prendre des pauses régulières pour s’aérer l’esprit, et pour détendre le corps.

Les bénéfices de la pause

Depuis que j’applique moi-même ces principes sur mon lieu de travail, j’ai constaté une réelle différence à la fin de la journée. Lorsque j’enchaînais mes heures d’un seul bloc, je finissais le soir comme un zombie, incapable de réflexion et de concentration. Je n’exagère pas, il m’arrivait vraiment de me retrouver dans un état d’épave ambulante.

Maintenant que j’ai appris à ménager des pauses pendant mon temps de travail, je suis capable de me concentrer mieux et plus longtemps. Je suis beaucoup plus productif au travail, et capable de plancher sur des problèmes complexes même en fin d’après-midi.

Je prends également tout simplement plus de plaisir à travailler. Même les jours ou je bosse sur des projets moins motivants, les pauses sont les petits moments de plaisir de la journée, durant lesquels je sirote mon café en tapant la causette avec les collègues.

Ensuite, mes journées sont beaucoup moins fatiguantes. Quand je rentre chez moi après le boulot, je ne ressens plus l’envie irrépressible de dormir jusqu’au lendemain. Je suis encore capable de pratiquer des activités créatives ou qui demandent de la réflexion (genre écrire pour ce blog) jusqu’à une heure avancée. Cela me permet d’avoir de vrais projets personnels que je peux conduire parallèlement au boulot.

Je ressens également la différence au niveau du corps. Mes articulations sont moins fatiguées, mes yeux ne me font plus souffrir, et mon mal de dos s’est envolé.

De la difficulté de prendre des pauses

Seulement voilà, il n’est pas toujours facile de prendre des pauses. Lorsque l’on est concentré sur une tâche, il peut-être difficile de s’interrompre. Quand je planche sur un projet complexe et motivant, et que je suis « à fond dedans » (comme disent les jeunes), j’ai parfois l’impression que tout devient facile, et les problèmes les plus complexes trouvent des solutions comme par magie. Je suis alors prit d’une certaine frénésie, qui me pousse à continuer à travailler encore et encore jusqu’à l’épuisement. Prendre une pause à ce moment là reviendrait à interrompre ce moment de grâce, ce que je ne désire à aucun prix.

Ensuite, il est vrai qu’on ne pense pas toujours à prendre des pauses. Lorsque l’on est concentré sur son travail, le réflexe de prendre une micropause toutes les 5 minutes ne vient pas naturellement.

Pour ces raisons, il existe de nombeux outils qui permettent d’assister l’utilisateur dans sa prise de pauses. Parmi ces outils, mon préféré est Workrave.

Workrave, l’outil de l’informaticien intelligent

Si vous travaillez régulièrement sur votre ordinateur, vous devez installer workrave, ne serait-ce que pour le tester. C’est un logiciel léger, rapide à installer, simple d’utilisation, disponible sous linux et windows, et en plus, devinez son prix ? Gratuit !1 et gratuit. Vous pouvez télécharger workrave ici, ou consulter d’abord sa plaquette commerciale.

Le but initial de Workrave est d’aider à la récupération et à la prévention des troubles muscolosquelettiques. Il surveille votre temps d’utilisation de l’ordinateur, et vous rappelle quand prendre des pauses. Il gère plusieurs types de pauses : la micropause, la pause prolongée, et la limite quotidienne.

Une fois installé et configuré, Workrave affiche un compte à rebours avant la prochaine pause. Lorsque ce compte à rebours atteint zéro, Workrave vous rappelle poliment mais fermement qu’il est temps de s’arrêter. Si au début, il se contentera d’afficher un discret message de rappel dans un coin de votre écran, il ira jusqu’à vérouiller votre pc si vous l’ignorez trop longtemps.

Cela dit, si pour une raison quelconque, vous ne voulez ou ne pouvez pas vous interrompre, vous conservez la maîtrise de votre pc, en gardant la possibilité de reporter une pause pendant quelques minutes.

Ménagez vos pauses

Workrave vous permet un contrôle trés fin sur les délais entre les pauses, et sur les durées de celles-ci. Vous pouvez à loisir activer et désactiver tel ou tel type de pause selon vos préférences.

Il n’est pas facile de trouver la configuration qui vous conviendra. Pour ma part, je trouve confortables une micropause de 15 secondes toutes les 5 minutes, et une pause de 10 minutes toutes les heures et demi. Si vous souffrez de troubles musculosquelettiques, il vous faudra sans doute des pauses beaucoup plus fréquentes.

Il n’y a malheureusement pas de règle précise pour définir quelle configuration est optimale. Cela dépend de vous. Vous êtes libres de tester les différents paramètres pour définir le réglage le plus confortable.

Prenez des pauses utiles

Le but d’une pause est de détendre le corps et l’esprit. Lorsque workrave bloque votre pc, ne vous contentez pas de fixer le compte à rebours d’un oeil morne, ou vous perdrez tous les bénéfices d’une bonne interruption.

Pendant une bonne micropause, vous devriez détournez le regard de votre écran, regarder un point éloigné pour détendre les yeux, tirer les bras vers le haut pour le dos et les épaules, étirer les cervicales en tournant la tête d’un côté puis de l’autre, et de haut en bas, et secouer les mains pour relaxer les articulations des doigts et des poignets.

Pendant les pauses prolongées, Workrave affiche des exercices musculaires (cf. capture) que vous pouvez réaliser pour détendre votre corps. Ainsi, vous pourrez facilement relaxer les doigts, le cou, les épaules, les yeux, le dos, les jambes, etc.

Une bonne pause prolongée devrait commencer par quelques uns de ces exercices d’étirement. Ensuite, éloignez vous de votre poste de travail, marchez un peu, détendez vous, discutez avec les collègues. Bref, relaxez vous.

Important aussi : pensez à autre chose qu’à ce que vous étiez en train de faire avant le début de l’interruption. Une pause, ce n’est pas fait pour penser au boulot, mais pour se changer les idées. Peut-être aurez vous l’impression de perdre votre temps, surtout si vous êtes du genre « homme pressé », mais en fin de compte, quand vous reprendrez votre travail, votre esprit sera plus clair, et vous y gagnerez en productivité.

Des pauses conviviales pour se changer les idées

Workrave, jamais à court de ressources, peut également fonctionner en réseau. Concrètement, cela signifie deux choses. D’abord, vous pouvez synchroniser plusieurs installations de Workrave, par exemple si vous êtes mobile sur votre lieu de travail, et utilisez plusieurs ordinateurs. Même en passant d’une machine à une autre, vous ne perdrez jamais le décompte de vos pauses, Workrave les gère pour vous.

Ensuite, et c’est là à mon avis une fonction inestimable : il est possible de synchroniser les pauses de tous les utilisateurs sur un même lieu de travail. Ainsi, si vous êtes manager, vous pouvez installer Workrave sur les machines de vos employés, et configurer l’ensemble de manière à ce que tout le monde prenne sa pause café en même temps.

Synchroniser toutes les pauses permet à tous les employés de se retrouver ensembles pour discuter d’autre chose que du boulot, ce qui contribuera à créer une atmosphère de travail détendue et conviviale. N’oubliez pas : un employé heureux est un employé productif.

Le mot de la fin

J’espère vous avoir convaincu d’installer et d’utiliser Workrave. Si vous l’utilisez correctement, vous ne pourrez qu’y gagner, votre corps comme votre esprit vous diront merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *