Bazardez vos téléviseurs

flirten mit italienischen frauen Il y a une chose dont je suis fier, c’est d’avoir réussi à balancer ma télé aux ordures. Ca a l’air bête, dit comme ça, mais si on y réfléchit bien, c’est un acte qui est loin d’être anodin.

binaire opties 1 minuut Je suis né avec la télé. Aussi loin que je me souvienne, mes parents ont toujours eu un poste à la maison, et je la regardais à peu près tous les jours. Pas forcément trés longtemps, mais tous les jours quand même. Les gamins adorent regarder les dessins animés, avant de partir à l’école ou à l’heure du goûter. Je ne dérogeais pas à la règle.

http://www.lahdentaiteilijaseura.fi/?siftifkar=bin%C3%A4ra-optioner-tj%C3%A4na-pengar&235=6e Je me souviens que le soir, à 8h pétantes, la lucarne était réquisitionnée par mon paternel pour le sacro-saint JT, interrompant à mon grand dam le visionnage d’une cassette pour enfant, et signant l’heure de monter préparer le coucher. En grandissant, les dessins animés ont fait place à d’autres émissions, comme les jeux télévisés ou le film du soir.

source La télé permet de se divertir facilement, de passer de bons moments en famille devant le film du soir, et de passer le temps les moments creux. Alors pourquoi ai-je choisi de faire disparaître cet objet de ma vie ?

Gagnez du temps

http://bobecek.cz/bespopytal/frekio/6081 Premier point négatif, regarder la télé est une activité chronophage. D’après l’INSEE1, en 2005, 82% des français de plus de 15 ans regardent la télévision « Tous les jours ou presque », et 55% plus de deux heures par jour.

Deux heures par jour, pendant toute la semaine, ça commence à faire beaucoup. Regarder la télé me prenait trop de temps. J’ai donc décidé de le réinvestir dans d’autres activités que j’ai jugé plus intéressantes et plus rentables. Je me suis remis à lire, chose que je ne faisais pratiquement plus. J’ai commencé à m’intéresser à la cuisine, au lieu d’ouvrir des boites sytématiquement (ou des pâtes les jours de fêtes). Et surtout, je ne suis plus dépendant de l’heure de fin des émissions pour aller me coucher : mon sommeil a gagné en qualité.

Prenez trente secondes pour réfléchir à ce que vous feriez si vous disposiez de deux heures par jour supplémentaires. Savez vous qu’il existe des gens qui feraient n’importe quoi pour ça ? Imaginez, vous pourriez lire des livres, vous cultiver, sortir avec des amis, améliorer votre vie de couple (et tout ce qui s’ensuit), etc. Vous pourriez également trouver un projet personnel. Avec la télé, jamais je n’aurais démarré ce blog. Une source de temps libre aussi importante ne doit pas être négligée. Cette raison devrait-être suffisante en soi pour décider d’arrêter.

Mais ce n’est pas la seule. A l’époque, j’étais attéré par les journaux télévisés, qui prétendent informer, mais qui la plupart du temps ne font qu’étaler des faits divers sanglants sans aucune analyse critique. A quoi bon savoir qu’untel s’est fait charcuter dans tel pays lointain, ou que mémé s’est fait dévorer par le labrador de M. Dupond si je ne sais même pas pourquoi ? Encore du temps perdu, sans aucun bénéfice. Je considère que les journaux classiques (avec de la véritable encre sur du vrai papier) sont beaucoup plus informatifs, et surtout fournissent une information intelligente (et encore, pas toujours).

Libérez vos cerveaux.

Abandonner la télé m’a délivré du sentiment permanent d’insécurité causé par la vue quotidienne de faits divers alarmants et de gens malheureux. Le JT présente l’extraordinaire comme étant ordinaire, et par conséquent provoque un malaise latent chez M. Toutlemonde, qui ne peut s’empêcher d’imaginer un agresseur à chaque coin de rue. Bien sûr, je ne prétends pas que personne n’est jamais agressé, simplement qu’il est inutile et improductif de se faire du mourron en attendant cette éventualité. Je connais des gens qui sont persuadés que tout va mal, que la fin du monde approche à grands pas, et qui se barricadent chez eux après 18h. Ces gens ont tort. Ils se privent de bien des plaisirs, et d’une vie sociale plus étoffée.

En sélectionnant moi-même mes sources (journaux, revues spécialisées, Internet, etc.), j’effectue un tri à la source, en ne laissant venir à moi que les informations qui m’intéressent directement. Il est alors plus facile de recouper les données, de les analyser, et de me faire une opinion basée sur la réflexion, au lieu de me contenter de reprendre des idées prémâchées et conventionnelles. De l’information et de la réfexion naissent la connaissance.

De meilleures activitées sociales

La télé est un divertissement facile. La plupart du temps, il n’y a qu’à se vautrer devant, et faire marcher la zapette. L’espoir de dénicher une bribe d’émission digne d’être regardée fait passer le temps, à défaut de mieux. C’est fou comme on trouve toujours quelque chose à voir. Bien entendu, il existe également d’excellentes émissions, qui valent le coup d’être regardées.

En fait de loisirs, il en existe de bien meilleure qualité. Allez, en vrac, je vous en cite quelques uns :

  • source Bouquinez. Rien de tel qu’un bon livre pour se détendre. Il y en a pour tous les goûts : thriller, SF, aventure, BD, histoire d’amour, drame psychologique, etc. A vous de découvrir vos genres et vos auteurs préférés. Un livre peut parfois vous plonger dans une histoire de manière bien plus profonde qu’un film ne saurait le faire. Il suffit de comparer les films adaptés avec les bouquins desquels ils sont tirés. (La palme revient sans doute aux films tirés des livres de Stephen King. Quelle horreur ! Beurk ! Pouah ! Pas glop !). Et surtout, en lisant, vous êtes maître de votre temps. Vous démarrez et arrêtez quand vous voulez.
  • http://docimages.fi/?dereter=binary-options-demo-account-24option&6cb=3d Faites du sport. Beaucoup de clubs proposent des activités sportives le soir, pourquoi ne pas en profiter ? Là encore, à vous de trouver ce qui vous correspond. Pourquoi pas un sport d’équipe ? Ou un art martial ? Ce n’est pas un secret, le sport est bon pour la santé, il augmente la resistance du corps, procure un bien être unique, et tout un tas d’autres trucs géniaux que je ne vais pas rabâcher ici. Le sport est également excellent pour le mental. Meilleure confiance en soi, meilleur relationnel, etc. Et surtout, les clubs de sport permettent de voir du monde et de rencontrer des gens intéressants.
  • Sbottassi inasprisca squittira http://www.mcmp.cz/biorefre/4754 spazzi ringhiai scozzera! Allez au théâtre. Là encore, sortir vous permettra de rencontrer du monde. Vous vous distrairez tout en vous cultivant. Que demande le peuple ?
  • Tastylia Tadalafil Oral Strips Online No Prescription Partagez des activités communes. Pourquoi ne pas ressortir les vieux jeux de société qui prennent la poussière sous le placard ? Ce genre d’activité permet un échange plus profond et une communication plus poussée que le partage de quelques commentaires devant une émission. Un moment d’échange régulier dans une famille ou un bon monopoly entre amis resserre les liens. (Attention toutefois, les petits chevaux peuvent provoquer de vrais drames familiaux.)
  • http://faithsmedicalservices.com/maljavkos/3247 Et d’autres encore… Je ne vais pas vous faire tout le boulot. Il y a une infinité de choses à faire. Trouvez ce qui vous convient le mieux.

Les repas devant la télé

Manger devant la télé est réellement problematique. Le cerveau est accaparé par ce qu’il voit, et il oublie de se concentrer sur ce que vous mangez. Du coup, les sensations de faim et de satiété disparaissent. Au lieu d’avaler ce dont votre corps à besoin, vous engloutissez tout bonnement ce qu’il y a dans l’assiette. Faites l’expérience, attendez d’avoir faim, et installez vous devant votre poste. Au bout de quelques minutes, vous oublierez les gargouillis de votre estomac. De plus, le repas du soir est trés important pour créer et maintenir la cohésion familiale. C’est généralement le seul moment de la journée ou tout le monde est réuni. C’est dans ces moments là que se contruisent les relations entre ses différents membres.

Préférez manger à table, sans distraction télévisuelle à portée. Vous ferez plus attention au contenu de votre assiette, et vous apprécierez d’autant plus. Et surtout, vous mangerez à votre faim, en vous épargnant sans doute des problème de poids. Si vous vivez en famille, vous aurez également l’occasion de vous écouter les uns les autres, et quoi qu’on en dise, la vie de ses proches n’est jamais moins intéressante que celle des invités des plateaux de télé.

C’est décidé, demain, je l’apporte à la décharge

Ok, vous avez lu jusqu’ici, j’ai de bonnes chances de vous avoir convaincu. Mais comment arrêter ? La télé, c’est un peu comme la cigarette. Décider d’arrêter, c’est bien. Mais ce n’est pas toujours aisé. Et bien détrompez vous, chers lecteurs, c’est souvent plus facile qu’on ne croit. Quelques petits conseils tout de même.

  • Vous n’êtes pas obligé de vous priver complètement de télé, ni d’arrêter d’un coup. Commencez par réduire la dose, et limitez votre consommation quotidienne. Une émission vous plaît particulièrement ? Regardez là, mais prévoyez à l’avance. Ne vous installez jamais devant le poste si vous ne savez pas ce que vous aller voir. Ne regardez pas la télé pendant les repas, ni pendant les moments communs en général. Si vous avez des enfants, et qu’ils râlent devant ces changements d’habitude, faites des compromis, mangez en famille, et prenez le dessert en regardant quelque chose qui plaît à tout le monde.
  • Prévoyez à l’avance des choses à faire. Ainsi, vous ne vous sentirez pas désoeuvré si vous n’avez pas de poste à regarder.
  • Contraignez vous à une semaine blanche. Vous allez expérimenter la vie sans télé, mais vous tiendrez plus facilement si vous savez que ce n’est que provisoire. Si l’expérience est concluante, refaites une tentative sur dix jours, ou plus. Vous allez vous déshabituer petit à petit.
  • Au moment de l’allumer, prenez trente secondes pour réfléchir. N’avez vous rien de mieux à faire ? N’y a-t-il pas quelque chose d’important que vous remettez à plus tard depuis l’année dernière ? Le plus souvent, la réponse sera positive. Laissez votre poste éteint et finissez ce que vous avez en chantier.
  • La méthode la plus radicale est encore de bazarder votre poste. Jetez le. Renvoyez le au magasin. Faites en un aquarium. Bref, débarrassez vous en comme il vous chante, mais que ce soit définitif. Ainsi, plus aucun risque de rechuter. Vous aurez alors une impression de vide et de désoeuvrement, mais ce flottement ne durera que quelques jours tout au plus. Et vous trouverez bien vite de quoi le remplir.

Reduire et arrêter la télé sera hautement profitable pour vous et pour les gens qui vous côtoient. Si vous en êtes persuadés, vous n’aurez pas de difficulté à arrêter. Si vous êtes un téléphile passionné, vous aurez peut-être un peu de mal au début, mais le sevrage vient trés vite. Lorsque j’ai tenté moi même l’expérience, en me débarrassant de mon poste, j’ai été surpris qu’il ne me manque pas plus. Et croyez moi, le jeu en vaut largement la chandelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *